Mutation digitale : enjeux et impacts pour l’immobilier d’investissement

 

Sous l’impulsion des consommateurs habitués à plus de simplicité, d’immédiateté et de fluidité, l’immobilier a entamé sa mue digitale.

Au cœur de la transformation, se retrouvent tous les acteurs de la profession et ceux dont l’activité est connexe : promoteurs, agents immobiliers, distributeurs de séjours touristiques, établissements de crédit…

L’émergence de nouveaux prestataires de services, qui s’insèrent dans la chaîne de valeur, poussent les acteurs traditionnels à repenser et à adapter leur modèle pour rester dans la course.

 

De fait, la digitalisation impacte aussi l’immobilier d’investissement :

les actifs en eux-mêmes, mais avec des différences selon leur destination, mais aussi leur commercialisation incluant dans la boucle, les professionnels du patrimoine.

Les impacts sur les différents types d’actifs immobiliers 

 

Vers une commercialisation désintermédiée ?

Les impacts du digital dans la commercialisation

 

Particuliers Professionnels
  • Accès immédiat à l’information
  • Des sources d’information démultipliées
  • Plus de transparence
  • Plus d’exigences sur la qualité et les prix
  • Recherche d’expériences de consommation

 

  • Amélioration de la productivité, économies d’échelle
  • Baisse des délais de livraison
  • Emergence de start-ups innovantes
  • Décloisonnement des frontières entre les métiers, concurrence accrue
  • Nouvelles formes de communication et de commercialisation

 

 

Le conseil, la valeur ajoutée des professionnels du patrimoine

Le conseil, au cœur de la relation client, et soumis à une réglementation stricte dans la gestion de patrimoine, est l’un de ces services non digitalisables.

Le numérique offre un appui certain pour réaliser des simulations financières et fiscales, proposer une allocation d’actifs et communiquer sur son expertise. Cependant, le professionnel du patrimoine reste un maillon essentiel pour interpréter les résultats livrés par la machine auprès du client, et réaliser les ajustements nécessaires.

 

Cet article est issu de la Cerinews N°27 Juil./Août/Sept. 2016